Une expérience au service du développement culturel !

PREMIER’ACTE assiste, accompagne et s’implique dans toutes les dimensions du développement des entreprises culturelles depuis 1984...

Découvrez l’ensemble des activités et services que nous vous proposons : de la veille juridique avec des informations concrètes et précises jusqu’à l’accompagnement des collectivités territoriales pour la définition de leurs politiques culturelles.
Premier’Acte dispose d’un conventionnement triennal avec la Région Nouvelle-Aquitaine pour sa mission d’intérêt général d’information et ressources à destination des opérateurs et porteurs de projets culturels.



Lire la suite

Espace adhérents

Actualités

Arrêt de nos activités

 

  

Poitiers, Mai 2019

 

A nos adhérents,
 
Premier’Acte a été créé, en 1983, pour répondre à une initiative du Ministère de la Culture et de la Communication d’alors. Il s’agissait d’accompagner la décentralisation culturelle et de parier sur la professionnalisation d’un secteur d’activité en plein renouveau. Parler d’entreprises culturelles était alors sans doute volontairement iconoclaste, mais l’idée était bien d’envisager la culture non pas simplement par ses projets artistiques, mais aussi comme une activité à part entière, dont la pérennité et le développement sont facteur d’économie et qui devait de ce fait se doter de conseils, d’expertises spécialisées et donc d’organisations structurées pour y satisfaire.
 
Ainsi,  « l’AGEC Premier’Acte », en Poitou-Charentes, association loi 1901, a-t-elle concrétisé cette impulsion, fédérant un réseau d’adhérents fidèles et représentatifs du secteur. La Région, auprès de l’Etat, s’inscrivait dans cette dynamique en reconnaissant cette dimension d’intérêt général qui était la base de notre projet associatif.
Si nos structures étaient incitées à trouver des recettes propres pour intégrer par l’exemple une dimension économique, nous avons très vite noué aussi des partenariats artistiques et culturels, pensant que la meilleure manière d’apporter un conseil était de vivre les enjeux et les difficultés de l’intérieur. Festival du Court Métrage Pégase, Orchestre Régional de Jazz, Ensemble Absalon, Pougne-Hérisson ont constitué, par exemple, des aventures riches de retombées et d’enseignements.
 
A l’heure où les pouvoirs publics demandent aux associations de mutualiser leurs moyens, Premier’Acte était en avance sur son temps, précisément en mutualisant compétences et expertise de haut niveau au service d’un collectif, large et pluridisciplinaire, dans le champ de la  culture.
 
Après la perte du subventionnement de l’Etat en 2008 (la fameuse « RGPD »), nous avons poursuivi nos missions et, tout en amplifiant nos activités dites lucratives (travaux d’études, missions de programmation architecturale d’équipements culturels, formation professionnelle continue), nous avons développé une gamme d’outils constamment enrichis et renouvelés : site internet, base documentaire composée de fiches techniques, de modèles types de contrats, suivi d’actualité des conventions collectives du secteur culturel, Lettre Info numérique, et aussi développement de propositions de Rendez-Vous d’information, ouverts à tous. Ces activités, liées aussi au conseil gratuit et accessible à de nombreux porteurs de projets, apportaient une différence fondamentale avec une simple activité de consultant culturel. C’est bien sûr cette mission d’intérêt général qui animait la vie associative de Premier’Acte et fédérait son Conseil d’Administration.
 
L’an dernier, par un courrier du 9 juillet 2018, la Région Nouvelle-Aquitaine nous apprenait, sans concertation préalable, qu’elle nous versait une aide en fonctionnement diminuée de plus de la moitié par rapport à ce qui nous était versé jusqu’alors. Puis un courrier du 5 mars dernier, elle nous signifiait finalement ce que pouvait laisser envisager une telle décision : aucune aide ne nous serait octroyée à partir de 2019.
 
Ainsi, privé totalement d’aide publique, c’est à la fois l’équilibre économique de l’association qui est remis en cause mais plus profondément son projet d’intérêt général qui est de fait rendu brutalement caduc par l’absence de tout soutien public.  Dès lors, les Administrateurs de l’association se sont résolus à la cessation des activités à compter du 30 juin prochain.
 
Cette décision, lourde de conséquences, n’est évidemment pas prise de gaieté de cœur. Assumer franchement les conséquences de ces décisions publiques a constitué la solution la moins mauvaise et la plus réaliste que nous puissions entrevoir.
Pour nos adhérents, nous soulignons que le site internet et son espace documentaire dédié continuera à fonctionner toute cette année.
 
Certes la fin d’une aventure conserve sa part de tristesse et de regrets.  « Lorsque tu ne sais pas où tu vas, regarde d’où tu viens », nous enseigne un proverbe africain.  Avec plus de 30 ans d’activités, c’est toute une part de l’histoire des entreprises culturelles en région qui s’est écrite avec Premier’Acte : des premiers pas du conseil, délivrés pour tant de jeunes associations, compagnies et festivals qui se sont développés et apportent leur rayonnement depuis. Des missions d’études, souvent pionnières aussi, ont marqué nombre de territoires (en Poitou-Charentes, bien sûr, mais au delà désormais, au Pays Basque, en Bretagne, en Picardie ou en Alsace). Par ailleurs, de nombreux équipements nouveaux, des recrutements de personnels et des projets structurés l’ont été sur nos recommandations et notre accompagnement. Au final, ce sont de nombreuses équipes professionnelles qui ont pu compter sur des conseils fiables et efficaces et avec lesquels des liens de confiance se sont tissés durablement.  
 
Au-delà des conseils de Premier’Acte, c’est également une idée de la culture que nous avons cherché à défendre, celle d’une création culturelle non soumise aux lois du marché, d’une politique culturelle qui doit à la fois soutenir la liberté des créateurs et des artistes et la fois la rencontre de la création contemporaine avec le public le plus large. Au-delà de la vie des structures, au-delà du destin des femmes et des hommes, nous sommes convaincus que vous saurez perpétuer, sans faillir, cette belle exigence.

Le Conseil d’Administration de Premier’Acte,
 



Gérard ABONNEAU, Président,
 
 
 
 
 
Jean-Louis PATHEIRON, Directeur,

 
 
 
 
 
 
 

4 rue Saint Hilaire – 86000 POITIERS
Téléphone : 05 49 88 07 20 – courriel : 1acte@1acte.frwww.conseil-1acte.fr
SIRET : 32800891700077 – APE : 7022Z – N° DRFP : 54860044986

 

les chiffres 2019

Les chiffres utiles pour cette année 2019 ont été mis à jour sur notre site.

 

N'hésitez pas à y accéder ...

 

 

En savoir plus...

adherez

Pourquoi adhérer à Premier’Acte ?

En adhérant à Premier’Acte, vous accédez à de nombreux services et contenus régulièrement actualisés et mis à jour : La Lettre Info mensuelle, un conseil et une assistance personnalisée, l’accès à un espace adhérent dédié, des alertes utiles...

Cliquez pour en savoir plus

En savoir plus...